Un nouveau départ pour DifferenCie

Aujourd’hui, j’ai une nouvelle à partager avec vous. Peut-être ne vous parlera-t-elle pas. Il est vrai que l’on a tendance à penser que ce qui nous fait vibrer pourrait toucher l’autre, ce qui nous importe pourrait concerner l’autre. 

Aujourd’hui, c’est officiel, je suis entrée pleinement, franchement, joyeusement, allégrement et surtout philosophiquement dans l’expérience entrepreneuriale. Je dirige désormais l’agence DifferenCie et succède à mon collègue, mon mentor, mon ami Pierre-Emmanuel Fardin, qui a cru en moi, en mes compétences, en mon humanité et surtout en ma démarche sincère. 

J’ai déjà tenté cette expérience il y a quelques années. J’ai monté une nouvelle vision d’agence avec mes étudiants, aussi vivants et courageux que moi. J’ai échoué car il me manquait à l’époque un chiffre : 15 000€. Mon dossier de financement, dernière étape de validation, a été refusé. Pourquoi, selon vous ? Le motif était simple, mais cruel : mère célibataire, avec deux enfants à charge. Pour le reste, le dossier était convaincant, moteur de sens et créateur d’emploi. 

A la fin de l’audition, une phrase sortait tout naturellement en réponse au jury : “Vous savez, chère Madame, il paraît que je suis sur une autoroute, et vous savez quoi ? Sur une autoroute, on ne peut pas faire marche arrière. C’est fatal, c’est mortel.”

Je suis sortie, pas vraiment triste, mais plutôt animée d’une rage : le problème de financement est en fait mortel.

Alors, quand on a la foi, la profonde conscience que nous avons suffisamment de ressources intérieures pour réussir, on quitte ce type de réunion avec une grande confiance dans la vie, dans l’avenir, et dans l’autre, qui pourtant nous déçoit de temps en temps.

La fatalité, le déterminisme social et économique, ne font pas partie de mon champ lexical. Je les déteste. Et je savais au fond que j’y arriverai un jour, parce que l’ai décidé. 

Aujourd’hui, cette lucidité et cette confiance dans la vie ont tranché. Cette confiance inexplicable avait raison malgré la masse des difficultés que j’ai pu rencontrer ces dix dernières années. 

J’espère que ce sourire qui me caractérise, qui me colle à la peau et qui devient par la force des choses ma marque de fabrique, continue à s’exprimer. Ce sourire, qui enchante d’abord et surtout mes étudiants, m’a finalement sauvée. C’est ma meilleure réponse à l’absurde, mon absurde. 

Merci à tous nos partenaires, à mes étudiants (comment vous oublier ?), à mes quelques amis. Merci à mes collaborateurs passés, et à ceux qui ont rejoint l’agence pour m’épauler et pour continuer à croire au sens, à l’enthousiasme et l’authenticité de ma démarche. 

Ce dont j’ai envie aujourd’hui ? Continuer frénétiquement à apprendre, partager, créer, et grandir avec vous ! C’est la plus belle expérience, la plus exaltante de l’existence. 

Je serai heureuse de vous rencontrer et de construire ensemble une vision commune de l’acte de communication. Je suis ancrée dans les fondamentaux, dans l’envie, le sens, qui me nourrissent et qui irriguent ma vie. A très vite !

 

Faouzia REJEB

Faouzia Rejeb directrice conseil et formation agence DifferenCie agence conseil en communication
Zoé Raluy
Zoé Raluy
Chef de projet | Agence DifferenCie
Partager sur :
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on email
Partager sur :
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on email